top of page
2019-06-30 15.26 Reiding maison natale.j
unnamed (2).jpg

Liszt et Wagner : Dioscures ou Coryphées ? Les affinités (s)électives de deux génies romantiques

Sur les pas de Liszt et Cercle Wagner Paris se sont associées pour une conférence-débat illustrée et animée par le musicologue Nicolas DUFETEL sur les relations complexes qu’ont entretenues Franz LISZT et Richard WAGNER durant leurs vies.

Lundi 5 février 2024 à 18h00  à la Schola Cantorum

269, rue Saint-Jacques Paris 5

Attention, places limitées 

Inscription préalable indispensable tarif 15€ à régler 

via le site Helloasso Cliquer ici

Responsables du projet 

Cyril Plante, Président

du Cercle Wagner

Alain Rechner

IMG_6717.jpg
unnamed (27).jpg
images.jpeg
Logo-texte-droite-1.jpg
logo_RGB_paris_fr_hosszú (1).jpg

Le conférencier

Musicologue, chargé de recherche au CNRS, Nicolas Dufetel  est Membre de SPL et conseiller historique, Il est également fortement impliqué auprès du Président et du Directeur artistique des Lisztomanias de Châteauroux où, dans le cadre de ce festival il est régulièrement conférencier.

Nicolas Dufetel, auteur d’une thèse sur la musique religieuse de Franz Liszt, est chercheur au CNRS (IREMUS : Institut de recherche en musicologie). Ses travaux sont consacrés à Liszt, Wagner, et de façon plus générale au XIXème siècle et aux questions d’esthétique, d’analyse et d’épistémologie. Il a notamment publié la première édition du livre de Liszt sur Wagner (Trois opéras de Richard Wagner, Actes Sud) et l’ouvrage collectif Liszt et le son d’Erard (Villa Medici-Giulini) qu’il a dirigé a reçu le Prix des muses. Ancien Chercheur invité à la BNF, il a été fellow de l’université de Harvard en 2010 et a mené un postdoctorat de la Fondation Humboldt à l’Institut für Musikwissenschaft de Weimar-Iena entre 2010 et 2012.

Professeur de culture musicale au conservatoire à rayonnement régional d’Angers de 2010 à 2015, il enseigne l’histoire de la musique à l’Université catholique de l’Ouest. Il a publié un recueil de pensées et réflexions de Liszt, Tout le Ciel en musique. Pensées intempestives (Le Passeur) et prépare l’édition de la correspondance entre Liszt et le grand-duc Carl Alexander de Saxe-Weimar (Société française de musicologie) et la traduction française du Liszt Paedagogium de Lina Ramann. Depuis 2018, il enseigne à la Julliard School à New-York (séminaire doctoral).

 

Source : Lisztomanias de Châteauroux

P24758266D4494302G.jpg

Nicolas Dufetel

Les relations complexes entre Liszt et Wagner

 

 

Liszt apprécie Rienzi dès 1844, mais c’est surtout à partir de 1848 que les deux compositeurs s’engagent dans une relation forte. Cette année, Liszt dirige le Tannhäuser à Weimar. L'année suivante, Wagner,   inculpé lors de l'insurrection de Dresde (épisode du Printemps des peuples) et recherché par la police, est hébergé à l’Altenbourg chez Liszt qui le couvre jusqu' en Suisse. Ce dernier n'a cessé de le soutenir financièrement, Wagner était dépensier et réclamait souvent (voir la correspondance Liszt/ Wagner), il n'a cessé de le promouvoir, de jouer ses œuvres notamment lorsqu'il était à Weimar, de les transcrire pour les faire connaître, d'être son chantre en tous lieux et en toutes circonstances. Admirateur inconditionnel, acceptant tout de Wagner même parfois de se faire dépouiller musicalement.
Leur amitié a tenu malgré de longues périodes où ils ne se voyaient pas, malgré l' inimitié de la princesse Sayn-Wittgenstein à l' égard de Wagner ...

Pour lire la suite, accédez au site Liszt-franz.com Cliquer ici

Un sujet qui déchaîne parfois les passions. En effet, il y a encore quelques wagnériens passionnés (voire intégristes ?) qui opposent  Liszt à Wagner en mettant à mort le premier pour mieux glorifier le second ...
Sujet à mon avis bien stérile sur lequel je n' épiloguerai pas, ils sont  incomparables. 
Néanmoins, je soumets à votre réflexion la dernière page de l' avant-propos de Georges Liébert à la passionnante Correspondance Franz Liszt / Richard Wagner, édition Gallimard 2013,  présentée et annotée par Georges Liébert:

"aujourd'hui, si le canon de la littérature pianistique comprend plusieurs œuvres de Liszt, ses ouvrages symphoniques et choraux ...

Pour lire la suite, accédez au site Liszt-franz.com Cliquer ici

« Ce que j’aime en Wagner, c’est Liszt »

 C’est ainsi que s’exprime le compositeur Philippe Hersant cité dans un livre contradictoire mais réjouissant, L’anti Wagner sans peine de Pierre René Serna  qualifié « d’impertinent et salutaire, coup de pied dans la fourmilière des pèlerins de Bayreuth » par la critique. Serna dénonce dans l’une des rubriques « Emprunts » ceux de Wagner à ses devanciers ou contemporains tels que Mozart, Beethoven, Meyerbeer, Mendelssohn, Berlioz et Liszt.

Pour continuer dans le sens de l’emprunt, mentionnons une intéressante conférence donnée dans le cadre du Cercle Wagner de Lyon par Christophe Looten : « Ce que nous apprend le journal de Cosima Wagner » ...

Pour lire la suite Cliquer ici

Pour compléter vos connaissances musicales sur ces deux grands musiciens, lisez sur le site liszt-franz.com  la passionnante conférence « Liszt et Wagner » faite par le musicologue François Sabatier à l’église Saint- Eustache de Paris le 13 mai 2018

Pour avoir accès à la conférence de François Sabatier  Cliquer ici

images (1).jpeg
51qheaz41tn41.jpg
IMG_2420.jpg

Liszt et Wagner : Dioscures ou Coryphées ? Les affinités (s)électives de deux génies romantiques

Lundi 5 février 2024 à 18h00  à la Schola Cantorum (accueil à partir de 17h30)

269, rue Saint-Jacques Paris 5

Attention, places limitées 

Inscription préalable indispensable tarif 15€ à régler 

via le site Helloasso Cliquer ici

copiesur les pas-last-2 (1).jpg
Liszt s.jpeg
P1010509.JPG

surlespasdeliszt.com

Site d'information  de l'association "Sur les pas de Liszt"

 Janvier 2024

P1010541.JPG
copiesur les pas-last-2 (1).jpg

Informations légales : sur les pas de Liszt

27 ter rue Benoît Malon 92150 Suresnes

Contact : surlespasdeliszt@gmail.com

bottom of page