top of page
2019-06-30 15.26 Reiding maison natale.j

Les femmes de Liszt !

Lisztomanias de Châteauroux 20 au 25 octobre 2023

Responsables du projet de participation de SPL

Marie Hutin et Françoise Quédeville Marmey

marie-hutin-cours-piano-rennes01.jpg
Françoise  P1012635.jpg

Lisztomanias 2023, un très grand crû

Un avis  unanime au niveau de tous les spectateurs qui ont eu la chance d’ assister aux Lisztomanias 2023 « les femmes de Liszt » dont les concertistes  furent toutes des femmes. Cela nous a permis de constater qu’ il y a de grandes lisztiennes parmi les pianistes  d’ aujourd’hui qui, avec un supplément d’ âme et d’ engagement,  nous permettent  de goûter différemment les œuvres du grand compositeur .

Les Lisztomanias 2023 ont ainsi compensé le festival 2022 où il n’ y eut qu’ une seule invitée femme, Marie  Vermeulin.  Nous pouvons espérer que l’ an prochain, il y aura  la parité à Châteauroux comme elle existe pour d’ autres festivals consacrés à Liszt ainsi de  « Liszt en Provence » ou de la biennale Listz à Weimar.

Françoise Quédeville Marmey

Vous avez besoin de vous remémorer la place des femmes dans la vie de Liszt Cliquez ici

Pour accéder au site internet des Lisztomanias de Châteauroux Cliquer ici

Les très riches heures des Lisztomanias 2023

Le "billet" de Marie Hutin

               

Pouvions-nous imaginer au XIXe siècle un tel enchantement musical deux cents ans plus tard ? Pouvions-nous imaginer que  Franz Liszt, « la plus grande force musicale du XIXe siecle » selon Nicolas Dufetel, lors de cette rencontre internationale 2023 susciterait autant de considération et  d'échanges ?

Sous le signe de l'excellence, osons le dire, les Lisztomanias  ont eu à cœur , cette saison, d'aborder  le sujet des femmes  qui ont été proches de notre compositeur, ont œuvré pour lui, ont sû transmettre sa mémoire et furent connues grâce à lui: Inspiratrices, épistolières, romancières ,... femmes aimées, créatrices, amies ,... femmes demeurées dans son rêve ...; élèves, disciples, « membres de la petite église dispersée » (1) , mécènes, confidentes ; femmes pianistes, compositrices, cantatrices,... soutenues par Liszt, encouragées, recommandées et admirées.

 

« Quand on ouvre une partition, on est devant du beau » (2) …

Au cœur  et à la source de notre séjour lisztien, les Cours d'Interprétation de Bruno Rigutto, épiphénomènes de sa réflexion et de son intériorité artistique, n'ont eu de cesse, à travers trois jeunes pianistes au féminin, de nous rendre plus familières encore  les œuvres jouées. Au sein de cette Chapelle où règne une alchimie toute lisztienne, l'exigence de l’interprétation transmise  par Bruno Rigutto fût dotée du don d'élever  le jeu sans jamais vouloir changer la particularité de chacune.

De Bach à Prokofiev, Rameau, Haydn, Chopin, Shumann, Liszt, Franck,Debussy , Ravel … Et pour terminer ce voyage musical  du XVIIe au XXe siècle, le Concerto n° 2 de Rachmaninov sur deux pianos, … moment intense, dans la pensée que nous étions de cette rencontre prévue  à la fin de l'année 1886 entre  F. Liszt et le tout jeune Rachmaninov et qui n'a  pu avoir lieu...

 

« Liszt est plus que la musique, Liszt va au-delà de la musique ».

Ces mots de Nicolas Dufetel nous invitent à nous pencher vers le regard qu'il nous propose, regard incarné, regard sensible sur l'homme qui rassembla en lui l'art virtuose, la création dans toute sa splendeur, l'écriture, mais aussi le questionnement intérieur, secret, constant,...

et l'élan spirituel, source intarissable  de son œuvre.

Tout ce qu'il porte en lui, il le donne. Et c'est ici que Nike Wagner dans un dialogue avec N. Dufetel nous a offert des éléments de reflexion précieux, indispensables à notre compréhension de l'histoire lisztienne et de Liszt lui-même. Les liens entre Liszt et Clara Schumann, éclairés par Brigitte François-Sappey, nous ont montré à quel point Liszt était non seulement concerné par les artistes de son époque, mais nourrissait des liens tangibles, affectueux, amicaux , reconnaissants.

 

La ville aux six pianos...

Les pianos de Vincent Bergerault, spécialement dédiés aux Lisztomanias, posés ici et là, au fil des évènements, en toute discrétion. De la Chapelle F. Liszt, au Saint Hubert, à l'Equinoxe et autres lieux, Châteauroux fait sonner  en son sein le rêve de Liszt et de George Sand.

Six pianos réglés avec finesse ont reçu la pensée musicale de pianistes, si différentes les unes des autres et dédiant à nos sens leur propre rencontre avec Franz Liszt, Clara Schumann, Sophie Menter, Adèle aus der Ohe, etc...

La reconnaissance de Franz Liszt pour  ses pères, les sources littéraires, spirituelles et émotionnelles dont il s'imprègne, l'envie d'être acteur de cette offrande musicale ravive en nous ce moment unique du récital d'Anne Queffelec, évoquant le monde dans lequel nous vivons , puis jouant dans un recueillement collectif –  silence absolu chargé de sens, des transcriptions de Bach, Haendel, ainsi que Scarlatti et Beethoven.

Le décor est posé. Tout au long de cette semaine d'octobre, les sons s'envolent puis retombent, s'enfouissent et se posent et viennent chercher en nous l'écho... tout comme peut-être nous cherchons en eux la vibration intérieure.

Noblesse de Véronique Bonnecaze dans Liszt , Chopin, Rachmaninov et Schubert … Fraîcheur et profondeur de Lynn Renouil-Hata, seize ans, en duo avec Eliane Reyes dans l'Elégie n° 1 pour violoncelle et piano de Liszt.

Enfin, dans un  partage chaleureux  de ce qui l'anime, Béatrice Berrut a joué cet « élan d'amour » de Robert pour Clara Schumann qu'est la sonate en fa dièze mineur op.11, intitulée « Pour Clara... », ainsi que les deux ballades de Liszt.

Toutes ces œuvres  aimées, travaillées et pensées venant s'unir au passé musical de la Chapelle Franz Liszt.

 

 Dans une mise en scène étincelante, sombre ou chatoyante , mouvante et parfois symbolique, les récitals de L'Equinoxe de Châteauroux ont suscité l'enthousiasme d'un public curieux , souvent connaisseur à qui était proposé l'argument d'un émerveillement nouveau.

Mariam Batsashvili, habitée par Liszt, théâtrale et authentique, nous a donné l'impression d'un jeu au delà du jeu, nous faisant peut-être approcher le sentiment de la « Lisztomanie » provoquée voici deux siècles par le jeu de Liszt lui-même...

Autre période de la vie de Liszt, tant espérée, tant attendue par lui-même, celle de l'écriture de son œuvre. « Les harmonies poétiques et religieuses », sous les doigts de Saskia Giorgini suggérant avec art l'atmosphère de chaque poème de Lamartine, de chaque prière. Son jeu, empreint de délicatesse, de profondeur, de vérité et de fluidité nous entraîne loin en nous-mêmes et au-delà de nous-mêmes dans cette vision poétique.

Enfin, les doigts de velours de Etsuko Hirose, irisent et scintillent, effleurent les touches dans la lumière dorée, éveillant notre admiration, retenant notre souffle, comme un rêve, entre temps et éternité, entre matière et immatérialité …

 

Les perceptions erronées et les légendes cèdent désormais la place à une appréciation nouvelle  de l'étendue de la personnalité de Liszt ainsi que de l'ampleur de  son oeuvre. Et pour conclure notre sujet, nous aimons à dire que les liens avec Marie d'Agoult d'une part, puis avec Carolyne de Sayn-Wittgenstein d’autre part, furent instigateurs d’une force créatrice considérable et indomptable.

« La musique de Liszt est une musique ouverte » nous dit Serge Gut, « il ouvre des voies, conclut N.Dufetel, qui ont permis à d'autres de s'en inspirer ».

Il y aurait encore tant à dire, mais il y eut tant à vivre !

Marie Hutin, membre de SPL

(1) : F. Liszt

(2) : B. Rigutto                                                     

 

Des artistes femmes de grand talent 

 

 

Anne Quéffelec, Mariam Batsashvili, Saskia Giorgini, Etsuko Hirose, Béatrice Berrut, Delphine Haidan, Julie Depardieu, Célimène Daudet, Éliane Reyes, Caroline Sageman, le Quatuor Akilone, Véronique Bonnecaze, Dana Cioccarlie, Seonghyeon Leem, Christiane Baume-Sanglard et la jeune prodige Lynn Renouil-Hata

IMG-1352.jpg

La délégation de SPL

Deux brillantes participantes à la Masterclass de Bruno Rigutto

IMG-1314.jpg

Nicolas Dufetel et Nike Wagner

IMG-1373.jpg

Brigitte François-Sappey, conférencière

les relations Liszt /Clara Schumann

Anne Queffelec exceptionnelle

IMG-1319.jpg

Véronique Bonnecase

IMG-1350.jpg

Béatrice Berrut, une passion pour Franz Liszt Cliquez ici

Etsuko Hirose et ses doigts de velours

IMG-1405.jpg

                        Des décors de scène très appréciés

La délégation de SPL à l'édition 2022

téléchargement (8).jpeg
Liszt s.jpeg
P1010509.JPG

surlespasdeliszt.com

Site d'information  de l'association "Sur les pas de Liszt"

 Janvier 2024

P1010541.JPG
copiesur les pas-last-2 (1).jpg

Informations légales : sur les pas de Liszt

27 ter rue Benoît Malon 92150 Suresnes

Contact : surlespasdeliszt@gmail.com

bottom of page