2019-06-30 15.26 Reiding maison natale.j

Sur les pas de Liszt  en 2024...

Pour ces types de projets futurs de l'association, c'est vous qui avez la parole !

Notre association a cependant des moyens limités à vos contributions, ce dont nous sommes vivement reconnaissants, la marge de manœuvre dont nous disposons, moyens financiers limités et ressources en pilotes de projets,  nous astreint à nous mobiliser sur un nombre limité de projets et qui résultent de consultations préalables validées par vous. A ce titre nous vous avons proposé  diverses pistes d'excursions et de voyages en France et en Europe sur les années 2021, 2022, 2023 et vos participations massives ont fait que ces opérations se sont réalisées dans de bonnes conditions et nous vous en remercions.

Votre avis est cependant incontournable avant toute démarche de notre part pour finaliser un projet comme ceux listés ci-dessous.

Vous pouvez, vous aussi,  nous faire part de vos propositions d'actions, de vos envies sans que cela ne vous engage en rien. 

Pour ce faire cliquez ici

Un coupon réponse nous parviendra et nous prendrons aussitôt contact avec vous pour examiner le projet que vous nous proposez.

Les projets ci-dessous ont été annoncés depuis de nombreux mois, certains d'entre-vous se sont manifestés. Nous travaillons à leur mise en oeuvre pour l'année 2024, vous serez informés en conséquence. Si vous êtes intéressés, il est encore temps de vous manifester.

"Les jours heureux de Franz Liszt et Marie d'Agoult à Bourges", visites de monuments, conférence, concert promotionnel  de LI  

Projet à finaliser en  fonction des intérêts émis par les membres de Lisztomanias international  (opération prévue pour 2023)

Selon Pauline Pocknell (cahier d’archéologie et d’histoire du Berry), Liszt fit deux visites à Bourges.

La première en août 1832, Liszt a 20 ans. Il y vient en tant que témoin du mariage de Rose, une de ses bonnes élèves, fille du Général Petit, bonapartiste et gloire nationale. Les liens amicaux avec cette famille perdureront plusieurs décennies.

Liszt mettra 25 heures en diligence pour atteindre Bourges. Il profitera de son séjour pour donner un concert de bienfaisance.

Le deuxième séjour en 1837 fut plus long. Il rejoint Marie d’Agoult qui vient d’effectuer un long séjour à Nohant accueillie par George Sand. Ils vont rester ensemble pour un séjour de quatre semaines les emmenant à Bourges avant de mettre le cap vers l’Italie.

Ils admireront la cathédrale et Marie d’Agoult écrira : « La cathédrale de Bourges est le monument gothique le plus parfait que je connaisse… ». Elle écrira aussi, « la maison  de Jacques Cœur m’a beaucoup plu… ». Une vingtaine d’années plus tard, Liszt se souviendra de ce séjour en conseillant à la Princesse Carolyne et à Marie, sa fille, séjournant en France, de visiter Bourges : « …j’ai beaucoup rêvassé dans cette cathédrale et vous m’y trouverez, j’en suis sûr » leur dira-t-il.  

Texte à retrouver dans l’ouvrage publié aux éditions Symétrie « Franz Liszt, un saltimbanque en province » de Nicolas Dufetel et Malou Haine.

AR en TER d'Austerlitz une nuit à l'hôtel,  conférence et visites de la  cathédrale et  du Palais Jacques Cœur

extension possible pour la visite de Nohant avec conférence spécifique sur le passage de Liszt et Marie d'Agoult chez George Sand ( groupe limité à 15 personnes)

Estimation 280 €  (hors extension Nohant)

Vous êtes intéressé par cette excursion Cliquez ici en oubliant pas de mentionner sur le coupon réponse le nom du projet.

Nous prendrons aussitôt contact avec vous 

"Visite de la maison musée Emile Ollivier, époux de Blandine Liszt, à Saint Tropez, occasion d'évoquer les relations difficiles entretenues par Liszt avec ses enfants"  Conférence et concert potentiel

(dates à ajuster en fonction des intérêts émis)

Blandine Liszt Ollivier, première fille de Liszt et Marie d’Agoult a épousé en 1857 Emile Ollivier, avocat, qui deviendra ministre de Napoléon III. Dans sa lettre du 30 mars 1860 elle fait part à son père de leur achat d’une petite propriété au bord de la mer dans le Var à Saint Tropez. « … ce sera, je l’espère, un centre de réunion, un petit nid de famille… ». Elle racontera au fil de sa correspondance avec son père tous les aménagements qu’elle fit pour l’attirer : « Le Grand Prieur (Liszt) aura sa cellule, sa bibliothèque, sa salle de musique il y logera tous les siens et amis … aucun bruit importun ne viendra troubler le calme et la paix du grand prieur très aimé et très vénéré ».

Hélas, la visite prévue lors du passage de Liszt à Marseille, en route pour son mariage avec la Princesse Carolyne Sayn Wittgenstein à Rome n’aura pas pu avoir lieu.

La lettre du 25 octobre 1861 de Blandine à son père très émouvante, est à la hauteur de sa déception : « la secousse a été si forte qu’il m’a fallu quelques jours pour me remettre. Votre chambre était prête … je vous adressais mille discours, je m’étais vue dans vos bras… »

Liszt qui deux ans plus tôt avait perdu son fils Daniel ne viendra jamais voir Blandine à la Moutte. Elle  va mourir à 27 ans  en 1862, quelques jours après avoir donné naissance à un fils, Daniel.

Liszt a eu des relations très complexes avec ses enfants dont il a toujours assumé le train de vie mais à qui il n’a pas donné toute l’affection qu’ils attendaient comme celle qu’il a prodiguée à Marie, la fille de la Princesse Carolyne.

Quelle musique ses enfants lui ont-ils inspirée, quelle musique leur a-t-il dédiée ?

Source : correspondance de Liszt et de sa fille, Madame Emile Ollivier chez Grasset.

Trajet en TGV/ferry Saint Raphaël -Saint Tropez,   une à deux nuits localement estimation 380€ hors repas (groupe limité à 15personnes)

Plus d'informations sur le Musée Blandine Ollivier Liszt Cliquez ici

Vous êtes intéressé par cette excursion Cliquez ici en oubliant pas de mentionner sur le coupon réponse le nom du projet.

Nous prendrons aussitôt contact avec vous 

cathedrale.jpg
palais-jacques-coeur.jpg

La cathédrale de Bourges et le

Palais Jacques Cœur 

43580-nohant600x450.jpg

La maison de George Sand

4-Patronymes célèbres.jpg
le-chateau-de-la-moutte-1_5399505.jpg
emile-ollivier-homme-d-etat-francais-et-
medium.jpg

Emile Ollivier et Blandine Liszt